italie grèce 2011 019Après Vérone, en route pour Venise, nous avons un Ferry à prendre pour Igoumenitza. Nous quittons Vérone relativement tôt, les autoroutes italiennes sont toujours en travaux et souvent ralenties par des bouchons de toutes tailles. En gros on ne sait jamais quand on va arriver!

Arrivés à une station d'essence, je croise mon chef de bande qui m'annonce," il y a deux filles qui font du stop et vont dans notre direction, on peut les prendre, je ne sais pas, tu vois ce que tu veux faire..."

Je fais le tour de la station et oui, il a  raison, il y a deux jeunes d'une vingtaine d'années, avec sac à dos, sac à viande, sac de rab qui font signe. Je leur propose de les prendre, mais la voiture est déjà pleine avec les bagages, et les filles, mais on va se serrer, tasser les sacs à dos, et leur faire gagner 60 km...

Elles font un tour d'Europe avec étapes imposées, organisé par leur ecole en Belgique. Le premier arrivé à destination pourra gagner un tour du monde. Elles sont parties à deux et n'ont pas la moindre chance de gagner mais voient du pays et s'amusent.

Enfin arrivés à Venise, on organise le transfert de la voiture, on attrape notre sac de voyage et hop dans la cabine. minuscule mais confortable. Nous voilà embarqués pour toute une après midi ET une nuit. Nous arrivons le lendemain, reposés, et en route pour Kamena Vourla, en passant par les Météores et les monastères. Certains ont été remis en état, il y a pas mal de touristes, mais on retrouve cette odeur d'encens, ce calme, ce silence et cette atmosphère sereine. Evidement il fait 33 ° et on a chaud!Grèce2011 086Alors arriver là haut c'est un effort, récompensé par les jardins soignés, Grèce2011 091

Et puis arrivés à l'hotel, direction la plage,Grèce2011 118 le restaurant de poissons, la détente.

Le lendemain, une halte sur le site de la bataille des Thermopyles, et quelques sites font notre joie, entre autre Delphes, mais ça, c'est pour plus tard...Grèce2011 124